Voyages lointains

Vivre 3 mois à New York

Cela fait maintenant quasiment trois mois que je suis de l’autre côté de l’Atlantique dans cette superbe ville qu’est la Big Apple. New York fait sans aucun doute rêver un grand nombre de personnes. Partir à New York et y rester plusieurs mois est une vraie chance. J’améliore mon anglais (c’est comme regarder MTV non stop !) et surtout c’est l’opportunité de découvrir une nouvelle culture, souvent décriée. Cet article a pour objectif de montrer ce qu’est la vie à New York d’un point de vue frenchy, en toute objectivité (les côtés positifs comme les côtés négatifs).

Avant de partir pour New York, je vivais à Paris pour les études. J’y retournerai après mon séjour à New York. Il est complexe d’affirmer que la qualité de vie est meilleure à New York qu’à Paris (ou l’inverse) tant les villes sont différentes.

Ce qui marque le plus lorsque l’on arrive à New York, c’est la taille de la ville, l’effervescence locale et la hauteur des buildings. Les premiers jours, les yeux sont continuellement en l’air, tellement tout est haut…

Puis l’on s’habitue petit à petit, et au bout d’un mois, les buildings paraissent normaux. Lorsque je serai de retour à Paris, je pense que j’aurai l’impression de vivre dans un village de lilliputiens. 😀

Ce qui surprend également est la différence de mentalité entre les New-Yorkais et les Parisiens. Je ne souhaite pas faire de généralités, mais à New York, on ne ressent pas le négativisme qu’il peut y avoir en France. Les Américains ont tendance à positiver et croire en leur avenir, le tout sans être défaitistes. Ils sont également beaucoup plus portés sur la religion. La devise nationale des États-Unis est In God we trust. Le rapport des Américains à la religion est très lié à leur façon de penser et d’agir.

New York est, au même titre que Paris, très marquée par les inégalités. La vie new-yorkaise est chère (plus que la vie à Paris). Les loyers ne sont vraiment pas donnés. Je suis actuellement dans un 4 pièces (d’une surface d’environ 80m2) situé dans l’Upper West, et l’on paie $4 400 de loyer par mois, soit un peu plus de 3 300 €. Heureusement que le taux de change est en notre faveur !

Seuls les vêtements et l’électronique sont moins chers qu’à Paris. Dans les restaurants et les bars, il faut toujours rajouter les taxes ainsi que les tips. Après, vivre à Manhattan même coûte plus cher que vivre à Brooklyn par exemple.

Aux États-Unis, la société est à deux vitesses. C’est encore plus contrasté ici qu’en France. Entre l’Américain de base issu d’un milieu modeste et le trader évoluant chez Goldman Sachs, ce n’est pas du tout le même monde. Avoir accès à l’éducation de façon quasi gratuite en France (avec l’université) est une réelle chance, ce que beaucoup de jeunes étudiants français ne réalisent pas malheureusement.

New York est une ville incroyable, mais y vivre présente quelques points négatifs. Aucun endroit n’est parfait !
Comme pour tout français aux États-Unis, le vrai point négatif est la nourriture. Soit l’on prend du poids (à force de manger vraiment gras et sucré), soit l’on en perd (quand l’organisme ne supporte plus le gras, on finit par ne plus manger grand chose ^^). Les pizzas successivement tamponnées avec 3 serviettes pour éponger l’huile, ce n’est pas qu’une idée reçue ! Bien manger coûte à New York relativement cher. En revanche, tout ce qui est malbouffe est quasiment donné.

Pour faire ses courses, il est possible d’aller dans le supermarché du coin ou au Whole Foods si l’on recherche des produits de qualité. C’est une chaîne de beaux magasins alimentaires qui propose des produits majoritairement biologiques.

Autre point négatif, le métro. Je me plaignais de la RATP à Paris, mais j’ai réalisé à quel point le métro parisien (je ne parle pas du RER) est dans l’ensemble plus fiable et mieux entretenu que le métro new-yorkais, assez glauque. Entre les Express et les Local trains, ce n’est pas facile de s’y retrouver. Certaines lignes ne fonctionnent pas le weekend et il arrive que des trains deviennent Express alors qu’ils sont normalement en Local. Autre vécu, le train qui change subitement de ligne. Le conducteur fait une annonce, mais il parle tellement vite sans articuler que le Frenchy ne comprend pas et réalise bien trop tard que le train ne fera pas le trajet habituel…

Hello résident du métro…

Le métro à New York fonctionne toute la nuit, mais il faut parfois attendre 40 minutes pour les Local trains. Il est également assez mal fréquenté la nuit (au même titre que Paris, cela dépend des lignes) avec son lot d’individus bizarres. J’ai déjà vu un SDF allumer son crack en direct dans une rame de métro. :-/ Mieux vaut ne pas rentrer tout seul. Le taxi à New York est quasiment donné. Beaucoup de New-Yorkais ne prennent pas le métro après une soirée. En revanche, les gens sont plus civilisés dans le métro à New York qu’à Paris. C’est tellement agréable ! Ils ne bousculent pas, ne courent pas comme des dingues dans les couloirs et sont dans l’ensemble beaucoup plus respectueux.

En définitive, j’adore New York, même si la ville est assez oppressante. La sensation de calme n’est présente qu’à Central Park, mon endroit coup de cœur. Ce qui me manque également, c’est le charme de l’ancien que l’on trouve facilement à Paris et qui est quasi absent à New York.

J’ai décidé de kidnapper un écureuil et de le ramener discrètement en France !

Trouver un travail à New York lorsque l’on est Français n’est pas facile avec la conjoncture actuelle. Les entreprises emploient moins d’expatriés qu’avant. En outre, si l’on trouve un travail ou un stage, avoir une rémunération plus que conséquente est nécessaire pour bien vivre, sinon il faut une aide subsidiaire (ou faire un emprunt). Quoi qu’il en soit, je dirai à tous ceux qui veulent tenter la belle expérience new-yorkaise de foncer ! 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply La souris coquette 19 avril 2012 at 22 h 26 min

    Interesting dear 😉
    Profites à fond de ce dernier mois!!
    Bisous

  • Reply Corinne (Couleur Café) 20 avril 2012 at 5 h 02 min

    Tu ne dois pas chômer durant ton séjour ! C'est magnifique !

  • Reply May 20 avril 2012 at 7 h 50 min

    J'aimerai tellement tenter l'expérience ! Tu as tellement de la chance.

  • Reply LadyMilonguera 20 avril 2012 at 9 h 41 min

    Ce doit être une bien belle expérience !

  • Reply 100driiine 20 avril 2012 at 14 h 52 min

    Ouch le ratatouille – je déteste ça 🙂
    C'est sympa de voir tes découvertes… et j'aimerai bien faire un tour au bar à mozza miam !
    Bonne continuation…

  • Reply Aélis 21 avril 2012 at 9 h 30 min

    Très joli portrait de NY.
    Je partage certaines de tes observations : certaines seulement, car j'y ai passé 15 petits jours l'été dernier.
    Je n'ai donc pas vu autant de choses que toi.
    Bon séjour !

  • Reply Jeanne 22 avril 2012 at 17 h 56 min

    Après 6 mois ici, je partage pas mal de tes observations! Mais pour l'instant aucune envie de rentrer à Paris… J adore l énergie de NewYork et je ne me lasse pas de découvrir de nouveaux endroits toujours plus créatifs. C est vrai que les additions sont souvent plus salées qu'à Paris mais c est aussi souvent bien meilleur et original, je trouve!
    Peut etre à bientôt pour un apero blog?
    http://aperoblognyc.blogspot.com/

  • Reply deerylou08@gmail.com 24 avril 2012 at 19 h 09 min

    Merci à toutes pour vos gentils commentaires! 🙂

  • Reply Aurélie@blog voyage 17 mai 2012 at 16 h 56 min

    Ça doit vraiment être une belle aventure 😉

  • Reply Portrait de blogueuse - Pauline de The Travel Manifest - Expedia Blog 27 octobre 2015 at 13 h 32 min

    […] l’ordre : –  Vivre 3 mois à New York (article que j’ai écrit lorsque je vivais à New York 
pendant mes études) –  10 […]

  • Répondre à LadyMilonguera Cancel Reply