Montagne

Se mettre au vert en Auvergne

Souvenez-vous, en février, je me suis évadée trois jours au cœur des volcans d’Auvergne. Une petite escapade rythmée de randonnées et de repas typiquement auvergnats ! Rebelote, j’ai retrouvé les volcans en début d’été (fin juin pour être précise), cette fois avec des paysages bien différents. Dame Nature ne cessera de m’étonner. L’hiver, le climat du Massif central est particulièrement rude. L’été, une apparente douceur se dégage des grands espaces, grâce à l’influence méditerranéenne.

Dans le relief d’Auvergne, la floraison est particulièrement belle à ce moment de l’année. Les fleurs ont éclos et la nature est épanouie. On y trouve l’un des éventails de fleurs les plus larges d’Europe : près de 4 500 espèces !

Comme cet hiver, je séjournais dans le Cantal. Un département que je connais depuis mon enfance et que j’aime toujours autant retrouver ! Je suis d’ailleurs un peu attristée de constater la désertification de villages et la fermeture de commerces de proximité. J’espère que la tendance s’inversera dans les prochaines années.

Je ne suis pas la plus grande des randonneuses mais j’ai tout de même profité de mon séjour pour gravir le plus haut sommet du Cantal, le Plomb du Cantal. Ce volcan culmine à 1 855 mètres d’altitude et c’est également le 2e plus haut sommet du Massif central après le puy de Sancy. Il y a 4 millions d’années, le Plomb du Cantal dépassait les 3 000 mètres d’altitude…

La randonnée a débuté à une heure matinale. Et peu après le départ, j’ai vécu l’une de mes plus belles frayeurs, une ATTAQUE de vache. (Non, non, ne vous moquez pas !) 🙄

Je me suis manifestement approchée trop près d’un veau et cela m’a valu d’être sévèrement réprimandée par l’une des mères du troupeau… La vache en question m’a chargée et poussée contre une barrière. Je m’en suis sortie je ne sais trop comment mais cela m’a valu une crise de panique. Les vaches, très paisibles en temps normal, peuvent se montrer agressives dès qu’elles sentent leur petit menacé.

Suite à ce coup de fouet, la randonnée a repris son cours…

La chapelle Saint-Antoine était sur le chemin du retour. J’en ai profité pour jeter un œil à l’intérieur et admirer ses superbes fresques.

J’espère séjourner une vraie semaine la prochaine fois, car un weekend prolongé c’est toujours trop court ! 😉

Est-ce que vous connaissez le Cantal ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Sauvazine 22 août 2018 at 0 h 01 min

    Ma belle Auvergne ! Une belle mise en valeur avec ton article. Je comprends la frayeur pour la vache, je crois que j’aurais fait une crise cardiaque… Ne jamais s’approcher des veaux, qu’importe l’animal une maman reste une maman.

    • Reply Pauline 10 septembre 2018 at 13 h 13 min

      Merci beaucoup ! En effet c’est une leçon dont je me souviendrai… Au moins j’ai eu ma jolie photo 😉

    Leave a Reply