Browsing Category

Paris je t’aime

Paris je t'aime

A la découverte de la Petite Ceinture du 15e

Chaque année, c’est le même constat. Dès le retour des beaux jours, de la douceur et du vénérable Dieu Soleil, les parcs parisiens sont pris d’assaut. Promeneurs, joggeurs, flâneurs… trouver un mètre carré de pelouse ou un peu de tranquillité devient un vrai parcours du combattant. Heureusement, Paris abrite de nombreux coins de verdure parfois méconnus du grand public, pour de jolies promenades insolites (sans braver la foule !).

Un exemple ? La Petite Ceinture, voie ferroviaire de 36 kilomètres autour de Paris, construite au Second Empire (1852 – 1869) pour relier les gares parisiennes. Avec la rapide concurrence du métro, la ligne est fermée aux voyageurs en 1934 et le trafic de marchandises s’arrête au début des années 90. La Petite Ceinture sombre peu à peu dans l’oubli… pour mieux renaître ! Trois tronçons ont été réhabilités et ouverts en tant que promenade verte, dans le 12ème, 15ème et 16ème.

La végétation qui s’était installée a été conservée, pour une jolie nature sauvage et un total respect de la biodiversité (et du bucolisme à gogo !).

Dans le 15e Continue Reading

Rendez-vous sur Hellocoton !
Bonnes adresses, Paris je t'aime

Ronronner de plaisir au Café des Chats

Meeeooow ! Souvenez-vous, quelques mois auparavant, un café pas comme les autres agitait Paris (et Internet). Le Café des Chats venait d’ouvrir ses portes, avec un concept venu tout droit du Japon, pays où les Neko Café sont particulièrement populaires (Neko signifie chat en japonais). Le succès est tel que le concept s’est exporté hors des frontières japonaises.

Avant le Café des Chats, déguster un cheesecake tout en profitant d’une séance de ronron thérapie, c’était mission impossible (sauf pour les heureux propriétaires d’un petit félin). Si vous n’avez pas la chance d’avoir votre propre chat et que vous êtes en manque de câlins et grattouilles, découvrez vite le Café des Chats. 🙂 Continue Reading

Rendez-vous sur Hellocoton !
Bonnes adresses, Paris je t'aime

Les bonnes adresses du 15e arrondissement

Le 15e arrondissement… Cet arrondissement qui souffre d’une [mauvaise] réputation. Alors comme ça, le 15eme serait le dortoir de Paris, sans âme et dépourvu de bonnes adresses ? Dans un registre encore plus terrible : le 15e fait-il partie de Paris ? Est-ce une annexe de la banlieue parisienne ou de la Province ?

Manifestement, beaucoup de Parisiens des quartiers branchouilles ont tendance à dénigrer le 15e, mon arrondissement chéri.
Pourtant, cet arrondissement a beaucoup à offrir et ne mérite absolument pas les clichés qui lui collent à la peau.

Tout d’abord, quelques questions / réponses (pour enlever des doutes qui ne sauraient exister).

Le 15e est-il accessible en métro ?
Je vais en étonner certains, mais la réponse est OUI ! Lignes 6, 8, 10 12 ou 13. Comme quoi…

Y-a-t-il des jeunes dans le 15ème ou seulement des retraités et des pigeons ?
Là encore, la réponse est surprenante. Le quartier dénombre beaucoup de jeunes : étudiants ou vers la trentaine…

A-t-on une chance de trouver un bar dans le 15e qui ne soit pas un PMU ?
Amoureux du bon vin français, de bière ou de subtils cocktails, je vous rassure, des vrais bars existent (les adresses seront données plus tard dans l’article).

Maintenant que les points sont mis sur les « i » (hihi), passons aux choses sérieuses : les bonnes adresses du 15e. Quelles sont-elles ? Où se cachent-elles ? Les curieux, lisez la suite ! Continue Reading

Rendez-vous sur Hellocoton !
Paris je t'aime

☆ Bachelorette party ☆

L’enterrement de vie de jeune fille reste une étape immanquable pour la future mariée, avant de faire le grand saut… Si la mariée est introvertie ou extravertie, il convient d’adapter les activités de l’enterrement de vie de jeune fille. Hors de question qu’elle se retrouve mal à l’aise ou que cela se transforme en bizutage forcé ! Car être recouverte de papier toilette ou avoir comme mission de distribuer des préservatifs dans la rue, c’est limite, tout comme le fameux strip-tease du (faux) pompier ou le spectacle de Chippendales ! (Bien que tous les goûts soient dans la nature, certes…)

C’était récemment l’enterrement de vie de jeune fille de ma sœur, le jour du mariage approchant à grands pas. Elle n’en voulait pas à la base. Mais c’était sans compter sur l’imagination de ses deux autres sœurs et de ses amies qui lui ont préparé une journée riche en émotions !
Un enterrement de jeune fille original à Paris, c’est possible.

SUIVEZ-LE GUIDE ! Continue Reading

Rendez-vous sur Hellocoton !
Paris je t'aime

Un petit coin de Japon à Paris

Konnichiwa

Déconnexion totale le temps d’une petite balade au pays du Soleil-Levant… Ou presque ! Direction les jardins Albert Kahn et plus particulièrement le jardin japonais pour une parenthèse dans un havre de paix. Le jardin japonais est le plus connu des jardins Albert Kahn (l’ensemble paysager comprend un jardin français, un jardin anglais, une forêt vosgienne, une forêt dorée, une forêt bleue et une prairie).

QUI ÉTAIT ALBERT KAHN ?
Banquier, voyageur invétéré, humaniste, philanthrope et mécène, Albert Kahn est né en 1860. Il rêvait d’harmonie entre les civilisations et de paix universelle. Il est ce qu’on pourrait appeler aujourd’hui un idéaliste. Entre 1895 et 1910, Albert Kahn réalise près de sa demeure et selon son idéal un jardin mappemonde qui invite au voyage et à la rêverie. Le jardin japonais actuel, conçu en 1989 par le paysagiste Fumiaki Takano, remplace celui qu’Albert Kahn avait créé en 1908 / 1909, inspiré de son retour d’une seconde visite au Japon (pays qu’il affectionnait beaucoup).

La lumière n’était pas vraiment au rendez-vous lors de la prise de ces photos mais même par temps gris il se dégage une certaine douceur dans les couleurs. Continue Reading

Rendez-vous sur Hellocoton !
Paris je t'aime

Le cimetière du Père Lachaise

En temps normal, les cimetières sont des lieux que j’évite au possible. Comme nombre d’individus, la mort me fait peur et être dans un cimetière me rappelle que nul ne choisit son heure.

Pour autant, j’ai adoré me balader au Père Lachaise. Sérénité, humilité et beauté sont les trois adjectifs qui me viennent à l’esprit pour décrire ce cimetière.Grande admiratrice de Tim Burton, le cimetière du Père Lachaise m’a complètement rappelé son univers de romantisme noir, teinté de poésie même dans les endroits les plus sombres et tristes à première vue.Petit rappel historique : le cimetière du Père Lachaise tient son nom du confesseur de Louis XIV, Père François d’Aix de la Chaise. Il a été construit sur le Mont-Louis au début du XIXe siècle qui un siècle auparavant, accueillait un manoir avec des Jésuites (dont le plus célèbre était le Père de la Chaise). Avec le temps, le cimetière est devenu « Lachaise ».

Le cimetière s’étend sur 44 hectares pour plus de 70 000 concessions. Et nombreuses sont les personnalités qui reposent au Père Lachaise : d’illustres écrivains (Honoré de Balzac, Guillaume Apollinaire, Jean de La Fontaine, Molière, Alfred de Musset, Marcel Proust, Colette, Oscar Wilde), musiciens / chanteurs (Yves Montand, Edith Piaf, Frédéric Chopin, Jim Morrison), peintres (Géricault, Delacroix)… Pour ne citer qu’eux ! (Le président Félix Faure, célèbre pour sa mort « heureuse » en compagnie de sa maîtresse, y est également enterré).

Most of the time, cemeteries are places I want to avoid. Like many people, death scares me and being in a cemetery reminds me that death does not always come at the right time.
However, I loved wandering at Pere Lachaise. Serenity, humility and beauty are the three adjectives that come to my mind to describe this cemetery.

I’m a huge fan of Tim Burton. The Père Lachaise cemetery completely reminded me of his universe, dark and romantic as the same time, in which you can find poetry even in the darkest and sad places at first sight. Continue Reading

Rendez-vous sur Hellocoton !
Bonnes adresses, Paris je t'aime

Clint

Alerte bonne adresse ! Clint (en référence au maître du cinéma), c’est tout nouveau, au 174 rue de la Roquette, dans le 11ème. Le concept ? Conjuguer restaurant, épicerie fine / coffee shop et salon de thé. La formule menu du jour est à 15 € (entrée + plat  ou plat + dessert ; 18 € les 3 ensemble). La cuisine est délicieuse, faite maison avec des produits frais, pour le plaisir de nos papilles (et petits organismes sensibles à la nourriture de qualité). Clint propose aussi un brunch à la carte le dimanche. L’accueil est chaleureux, décontracte.

Coup de cœur pour la décoration particulièrement soignée, qui oscille entre l’inspiration scandinave et new-yorkaise. Et mention spéciale au fait que l’on puisse commander de la Brooklyn Lager, histoire d’être transporté un instant à Williamsburg (les quelques 5 800 kilomètres sont un détail…).

Clint, c’est bon et c’est tout plein de hipsters avec barbichettes et jolis pulls en laine. Que demande le peuple ? 😉

Continue Reading

Rendez-vous sur Hellocoton !